Sourire à son enfant intérieur

“Soyez comme l’enfant au réveil” R.Vittoz
Se diriger vers la Lumière de la Conscience, c’est acquérir une nouvelle intelligence de la Vie. Elle est la voie qui conduit l’enfant vers son “Soi Supérieur”
Les enfants sont sans passé, et c’est tout le mystère de l’innocence magique de leur sourire.
Milan Kundera (Extrait de “Le Livre du rire et de l’oubli”).

GRANDIR, c’est devenir RESPONSABLE et faire des choix plus conscients. C’est à chacun-e de nous de créer et nourrir la Vie de nos rêves. Nous n’avons pas à nous soumettre, à subir et à culpabiliser pour ce qui ne nous « appartient » pas, et qui fait souvent partie du passé que nous ne pouvons changer. ACCEPTER, ACCUEILLIR, c’est aussi être davantage conscient de notre Présence à l’instant et de laisser la Vie nous guider vers un mieux-être holistique.

 

Nos ancêtres nous ont transmis en héritage des schémas comportementaux, émotionnels et énergétiques que nous reproduisons consciemment ou pas, ils freinent souvent l’évolution de notre Être car nous ne sommes pas conscients de l’Être que nous sommes.
« Il convient de les mettre en lumière pour s’en libérer, dans une perspective de déploiement de son propre potentiel. Se libérer de ces archétypes, c’est s’approcher de qui Je Suis, accéder à plus d’authenticité et d’énergie pour vivre ma véritable nature d’être humain ». ThomasEdye

 

L’Authenticité, la Créativité, notre SOURIRE d’enfant qui découvre la Vie et l’accueille sans jugement, c’est Être Soi-m’AIME. “Le sourire des enfants, sourire franc et direct, tout entier à l’autre … fin, léger, volatil, il est l’affleurement de l’âme et transporte avec lui dans un monde où il n’y a plus d’apesanteur “. (Patrick Drevet « Le Sourire »)

 

C’est bien l’abandon à une joie enfantine qui nous ouvrira la voie de la Sagesse,
et non la contrainte et la sévérité.

 

J’aime cette pensée lumineuse du Taoïsme pour qui « VIEILLIR C’EST REDEVENIR ENFANT ». Ce n’est pas être enfant, mais être comme un enfant. Le visage de la personne âgée est différent. Il est souriant et les rides sont le symbole de son acceptation de la vie, de la transmutation, de la Beauté divine, de la “volonté” du Tao.

 

“PUISSE NOTRE SOURIRE À LA VIE DEVENIR
UNE PRATIQUE DE PLEINE CONSCIENCE”